258-un cycle sans début ni fin

Aggiornato il: 15 ore fa

Suite-post 258- oct.17

L’accouchement de la cohésion finale a été une suite infinie de piétinement et nombre de fois je me suis interrogée sur le sens de ce travail.

Une imprimante 3D bien informée (encore faudrait-il le faire !) aurait calculé et produit les emboîtements impeccables que je recherchais sans succès.

Pourtant, je ne pouvais pas renoncer. Mon projet en terre fonctionnait… Cela devait se répéter en bois ! Même si poids et frottements facilitent l’adhésion dans l’argile...

... J’ai réalisé alors que ce que je voulais montrer c’était la vie et tout processus vital est une histoire d’adaptation. Rien de parfait jamais mais une composition au jour le jour, prise entre les lois qui la commandent et les circonstances qui la contraignent, pour arriver à établir équilibres et harmonies sans cesse à revoir

L’ordinateur n’aurait servi à rien d’autre qu’à réaliser une belle mécanique.

Chacun de nous, chaque groupe ou communauté est complexe, fragmenté, composé de pièces raboutées comme elles peuvent et ce n’est pas une déficience, c’est justement cela qui émerveille. On y comprend la force des attractions et des liens.

En unissant ces éléments pour composer leur circuit j’ai eu l’impression de procéder à une lente infiltration de l’un dans l’autre. Comme les racines s’enfoncent dans la terre, en creusant pour se faire la place.

Au final, l’adhésion a été totale et ils ont réussi à établir entre eux une solide continuité sans début ni fin.

35 visualizzazioni
  • LinkedIn Social Icon