259- un cheminement

Kant dit que la musique est le langage de l’émotion. En effet, rythme et harmonies ont la capacité de provoquer en nous de profondes résonances qui bouleversent états d’âmes et sentiments. Pensons aussi aux percussions rythmées des musiques archaïques qui entraînaient le sorcier dans des états de transes communicatives. Et le chemin est court entre émotion, méditation ou spiritualité.

Je me demande si c’est seulement le propre des ondes sonores… Peut-être que le rythme des ondes, transposé visuellement dans la matière, conserve un certain pouvoir de transmission émotive… le même pouvoir que le mouvement dans la danse ?

Ici il ne s’agit même pas d’une danse, tout juste d’une mouvance lente.

Cette mouvance, je l’ai voulue répétitive et alternée, se communiquant d’un plan à l’autre...un balancement rythmé comme celui de la marche, qui, quand les éléments s’écarteront, évoquera la progression d’un cheminement cadencé …

La recherche en a été trop laborieuse, l' ébauche six fois refaite (3 en plastiline et 3 en argile !) … mauvais signe?

39 visualizzazioni
  • LinkedIn Social Icon