262- Duo

J’ai toujours été émerveillée par la pureté des formes mathématiques mais dans mes sculptures, je les aime altérées par les contingences du vivant, le tronc n’est pas parfaitement cylindrique, il faut donc y adapter la courbe des ondes et des spirales. J’aime aussi retrouver dans la matière, certains y verront des défauts, les marques laissées comme des cicatrices de son passé, certaines marbrures inattendues causées par des attaques de champignons ou mêmes les graphismes et galeries dues aux passages de larves.

Voici cette dernière dans un petit morceau de chêne avec les deux éléments séparés mais qui ne peuvent encore se dégager…

il y a beaucoup à faire avant qu’ils ne puissent évoluer ensemble vers d’autres accords...

...Et la voilà terminée, après quelques mois de séchage, avec une finition qui en accentue l’âge et le vécu :

un duo… ils peuvent jouer ensemble comme se séparer...

39 visualizzazioni
  • LinkedIn Social Icon